Présentation

Ghislaine Carmel, Gicarmel au bas de ses œuvres, est une artiste peintre et illustratrice d’origine martiniquaise et alsacienne vivant en région parisienne. Elle peint des portraits de femmes métissées, sensuelles et rêveuses dans un univers artiste coloré et lumineux.

 

​L’art n’a pas toujours fait partie de sa vie. Malgré l’envie sourde de sortir du carcan « métro-boulot-consommation-dodo » et d’explorer sa créativité, elle s’est longtemps trouvée bloquée. Son insatisfaction se traduisait surtout par une instabilité sur le plan professionnel. Ce n’est qu’à 30 ans qu’elle renoue enfin avec une passion d’enfance, le dessin. Naturellement, ses croquis la conduisent vers la peinture numérique puis vers la peinture traditionnelle. Ayant délaissé sa tablette graphique, c’est en travaillant sur toile avec ses pinceaux qu’elle s’épanouit aujourd’hui.

 

L’art lui a permis d’enfin exprimer cette sensibilité dont elle ne savait que faire, qu’elle prenait pour une faiblesse et lui apporte l’équilibre qui lui manquait. Depuis, elle n’a de cesse d'explorer sa créativité, toujours en autodidacte. Sa devise : "On se lasse de tout excepté d'apprendre".

photo gigi 2022 2_edited.jpg

Pour la réalisation de ses portraits, Ghislaine est influencée par les personnages féminins réels ou fictifs issus de livres, de films, des dessins animés de sa jeunesse. Toutes ont pour points communs d’être des femmes idéalistes, solitaires qui expriment leur part féminine.

Elle souhaite à travers son art apporter douceur et lumière et encourager les autres à explorer leur créativité également.

Démarche artistique

L’art de Ghislaine Carmel est centré sur la représentation d’une féminité sensuelle. A travers un regard ou des yeux clos, une main, une pose, la femme vit et exprime cette grâce. Elle est métissée, souvent rêveuse, elle prend son temps. Les portraits sont lumineux, jouant souvent avec un contraste de couleurs dans le décor.

En partageant sa vision du féminin, Ghislaine Carmel invite à oser exprimer sa part féminine qui est une véritable force. Elle a réalisé qu’on pouvait obtenir beaucoup par la douceur, la sensibilité, en allant avec le flow. La création elle-même permet de se connecter à son énergie féminine et il n’est jamais trop tard pour le faire.

Pendant plusieurs années, elle a utilisé la peinture numérique dans son art. Cette technique lui a permis de savoir ce qui lui plaisait et de déterminer son style graphique.

Seulement, le côté brut et imparfait de la peinture traditionnelle lui manquait. Elle avait le sentiment que ses œuvres seraient plus authentiques si elle utilisait un autre medium. En tant qu’autodidacte, elle a toujours la volonté d’apprendre et de s’améliorer. Ainsi, elle travaille désormais à la gouache et à l’acrylique et maintenant, chaque imperfection ou erreur donne du caractère à ses portraits.